Blog de “Le Joueur”

Des jours et des hommes

"_ Vous avez vu cet individu ?
_ Je ne sais pas, est il aussi habillé avec un crayon de couleur ?"


Erreur numéro 1 : ne faites jamais d'humour avec un milicien XIU dans l'exercice de son devoir ô combien sacré, quand bien même ce dernier brandit à deux centimètres de votre pauvre faciès un portrait robot approximatif et colorisé à la va-vite par un fonctionnaire XIU particulièrement non-créatif.


Josel Plenfil. 36 ans. Milicien du XIU depuis 17 ans. Né sur Erel à l'hôpital Esquirol à Paris, de mère couturière et de père milicien XIU. A été pistonné pour le concours d'officier et l'a passé brillamment. A côtoyé à 3 reprises Sgarideni. A voyagé quatre fois sur Numer et est rentré une fois avec des informations pour l'APO. 18 arrestations à son actif, sportif modéré, aime le kayak, allergique au pollen. Couleur préféré : le vert.
Je t'attendais Josel.


L'homme qui se dandine nerveusement sur le pont non loin de lui c'est Reegle Utha, StreetForce sous couverture marchande, 28 ans, troisième mission, fait circuler les informations entre DJs. Transporte des colliers d'ambre, rêve d'un jacuzzi moussant personnel, souffre de la solitude lorsqu’il entend de la musique classique, un brin naïf et se confie trop facilement. Perd visiblement son sang froid plus vite qu'un Frougl devant son prédateur naturel.
Il ne tiendra pas très longtemps.


L'homme qui observe la scène au loin est Toril Troffe. Mon imprévu. Chroniqueur pour "la gloire Kimmérienne", journal sous la tutelle de l'Ordre des Joueurs. 43 ans, plus de deux milles articles élogieux à son actif. Aime s'asseoir dans l'herbe fraîche, collectionne les timbres poétiques, admire l'Ordre des Joueurs, loué soit il, du moins en apparence. Il n'aime ni les crabes, ni le citron, sauf sur les crabes. N'a jamais trouvé de trèfle à quatre feuilles, ni à trois d’ailleurs. Préfère les pièces de théâtres contemporaines aux classiques.
Plus inquiétant, est assez bon tireur et possède un pistolet à mèche qu'il s'apprête à utiliser, à en juger son regard fiévreux et déterminé, ainsi qu’au fait notable qu'il plonge actuellement sa main à l'intérieur de son manteau.


La tension saute quelques crans. Il est temps d'agir. Et vite.


"Pardonnez moi officier, il se trouve qu'effectivement que..."


Je jette un coup d’œil à Toril. Nos regards se croise et je soutiens le sien, sous le fond sonore de la respiration saccadée et suffocante de Reegle.
J'apprécie ce moment où le temps semble se figer et où les sons prennent vie.
Dans cinq secondes le destin d'un homme changera du tout au tout.


Mais de quel homme ?


 

Carnet personnel écrit par Le Joueur, le mardi 25 mars 2008


Commentaires

Ecrit par Liliola le mercredi 26 mars 2008 à 07:16
<a href="../../blogs/liliola/">Liliola</a>
Inscrit le
mercredi 26 mars 2008 à 07:16
Heureusement
Heureusement que c'est votre carnet personnel!
Vous aimez jouer?
Ecrit par Le Joueur le jeudi 27 mars 2008 à 23:02
<a href="../../blogs/le_joueur/">Le Joueur</a>
Inscrit le
jeudi 27 mars 2008 à 23:02
Chère Liliola
Je vous avoue qu'entre les jeux,
Il y en a un de ma préférence,
Entre roublards et courageux,
Ainsi se joue la manigance.
Rechercher
 
  LOGIN
votre pseudo

votre mot de passe


mot de passe oublié